Au Burkina Faso

Un projet paysan

Dès 2006, des liens se sont noués avec les acteurs d’une filière mangue biologique et équitable, organisés autour du Cercle Des Sécheurs (CDS) à Ouagadougou.

Fermes du Monde : les échanges au Burkina Faso

Les premiers contacts se sont fait par le biais du groupement de femmes Rin’Tika, unité de séchage de mangue basée à Ouahigouya.

Depuis 2008 et la création de l’Union des Producteurs de Mangue Biologique des Hauts Bassins (UPROMABIO – HBS, union des producteurs liés à la filière CDS), c’est cette organisation de paysans qui est devenu le principal relais de Fermes du Monde au Burkina Faso.

L’UPROMABIO – HBS, Union des producteurs de mangue biologique des Hauts Bassins, réunit une quarantaine de producteurs. Ses missions sont la formation et la défense de ses membres, ainsi que l’appui à la commercialisation de la mangue et du bissap.

Depuis 2009, les partenariats Bénin-Burkina-France se croisent, et de plus en plus souvent, les échanges se font à trois pays.

Joseph Sibri Traoré, producteur de mangues dans les Hauts Bassins
Quand on est avec Fermes du Monde, chacun parle de ce qu’il est en train de produire, et chacun voit ce que l’autre fait. Et tout çà, nous, en tant que paysans, ça nous fait réfléchir.
Menu